Le métier d’organisateur d’événements fait rêver beaucoup d’entre vous. Et nous vous comprenons ! Nous avions d’ailleurs listé dans un article les 8 raisons qui font que les event managers aiment leur métier ! Mais savez-vous vraiment ce qu’est un organisateur d’événement ? Mais quels sont les postes qui se cachent derrière ce mot ? Comment devenir un organisateur d’événements ? Existe-t-il des études spécifiques ? Si oui, quelles sont-elles ?

Beaucoup de questions auxquelles Eventdrive va tenter de répondre le plus clairement possible. Quels sont les différents profils du métier, quelles formations suivre pour réaliser votre rêve, mais aussi un point sur les compétences à acquérir pour devenir un vrai pro, nous vous dévoilons tout ce qu’il y a à savoir !

UN ORGANISATEUR D’ÉVÉNEMENTS, C’EST QUOI ?

Event Manager, Event Planner ou organisateur d’événements, il existe de nombreux dérivés qui s’anglicisent de plus en plus. L’Event Manager participe à la conception, à la valorisation et à la production de l’événement. Il garantit son efficacité, son impact, sa rentabilité commerciale et est le référent de l’esprit de l’événement.

L’organisateur/organisatrice est un(e) véritable chef d’orchestre. C’est à lui/elle que revient la gestion d’un événement (conférence, séminaire, inauguration) ainsi que la coordination des différents professionnels intervenants pour l’occasion. Son métier est très polyvalent et fait appel à de nombreuses compétences.

En agence

Il est responsable de plusieurs projets à la fois. C’est d’ailleurs cette richesse qui séduit souvent ceux qui décident de travailler en agence. Travailler sur plusieurs projets à la fois peut être stimulant ! Mais le vrai avantage est surtout la variété : il est possible de côtoyer des milieux très différents qui vont de la pharmaceutique à l’industrie, en passant par le retail.

 

En entreprise

Quand on est organisateur d’événement au sein d’une entreprise, on a la possibilité de se spécialiser beaucoup plus rapidement. Le gros point positif est que l’on connaît tous les secrets de l’industrie dans laquelle on se développe et il est plus facile de contrer les concurrents. À l’interne, l’organisateur d’événements doit travailler conjointement avec les équipes marketing et RH et manier à la perfection la communication.

 

En freelance

Le travailleur indépendant est souvent expert du secteur d’activité dans lequel il exerce. La plupart du temps, c’est d’ailleurs des personnes en reconversion qui décident de se lancer en tant qu’organisateur d’événements freelance. Les expériences passées sont souvent une vraie force pour devenir expert. Par exemple, un ancien basketteur aura de grandes facilités à organiser des événements sportifs.

 

QUELLE FORMATION POUR DEVENIR ORGANISATEUR D’ÉVÉNEMENTS ?

Le niveau d’études requis

Le poste d’organisateur d’événements est accessible aux candidats titulaires d’un bac+2 au minimum, en école, en BTS ou DUT de commerce ou de communication. Une spécialisation en événementiel est un plus apprécié ou parfois demandé par les recruteurs. On pensera notamment à la licence professionnelle spécialisée en communication événementielle (bac+3). Ce niveau d’études permet souvent de débuter par un poste d’assistant-organisateur d’événements.

Enfin, poursuivre jusqu’en master de communication (bac+4 et bac+5) en école ou en université peut être valorisé et vous permettra d’accéder d’emblée à un poste de chargé de projet événementiel.

Comme souvent l’expérience terrain est ce qui permet de gagner vraiment en compétence et plaît beaucoup aux entreprises qui recrutent. Mais comment avoir de l’expérience quand on sort de l’école ? Pensez aux formations en alternance, mais également aux stages tout au long de votre cursus !

formation eventplanner 

Les écoles qui proposent une bonne formation

L’école Nomade

De nouvelles formations naissent presque tous les jours et parfois même des écoles spécialisées. C’est notamment le cas de l’école Nomade. La vraie force de cet établissement est sa capacité à mettre ses étudiants en conditions sur le terrain très rapidement dans leur cursus. Les cours ont même lieu dans des hauts lieux de Paris tels que le Grand Palais ou le Palais Brongniart, qui accueillent régulièrement de grands événements.

Les étudiants ont aussi la possibilité de s’initier aux techniques de mise en scène et découvrir tous les tenants et les aboutissants de l’organisation d’un événement en passant par la scénographie ou la gestion des sons et lumières.

Enfin, comme son nom l’indique, cette école est nomade et c’est un vrai bonus. Les étudiants connaissent à l’avance les escales de leur formation et sont donc amenés à bouger chaque semaine. De quoi se mettre dans les vraies conditions à peine arrivé sur les bancs de l’école !

L’école Tunon

Pour devenir organisateur d’événements, il est possible également d’intégrer le Bachelor RP & Evénementiel, proposé par l’école internationale Tunon. Cette école possède différents établissements dans toute la France, à Bordeaux, Lille ou encore Toulouse. Elle propose surtout des formations d’hôtellerie, mais son Bachelor RP & événementiel permet d’obtenir un titre certifié par l’État niveau II de Chargé(e) de marketing et communication.

Les compétences à acquérir pour devenir organisateur d’événements

Maîtriser les fondamentaux

Le métier d’organisateur d’événements implique la connaissance de concepts de base, souvent étudiés pendant la formation. Des outils de gestion de projet, comme un planning de Gantt, un tableau de gestion de budget (on vous propose un template gratuit ici !) sont notamment très utiles au déroulement d’un projet

Faire preuve bon self-contrôle

Il faut également être capable de tester sa résistance au stress et à la pression. Être organisateur d’événements n’est pas toujours facile et les montées d’adrénaline ont souvent lieu le Jour J ou les jours précédent votre événement. La pratique de la sophrologie ou de la méditation peut parfois aider à se contrôler, mais c’est souvent au fil de l’expérience que l’on apprend à détecter les moments de tension et à les gérer comme un maître !

Être un bon communicant

Comme l’explique Alexia Martelle, Project Manager chez Klépierre Brand Ventures, “pour un événement, il y a toujours plusieurs services, plusieurs attentes et donc plusieurs personnalités à gérer”. Cela implique de bénéficier de compétences de communication avancées. La diplomatie et la pédagogie sont des must-have pour harmoniser les objectifs de l’ensemble des parties prenantes.

Un organisateur d’événement doit aussi être un bon vendeur ! La créativité fait souvent partie des qualités principales d’un bon organisateur et c’est pourquoi les nouvelles idées peuvent fuser. Il faut donc savoir vendre ses projets, que ce soit en interne à la direction ou directement au client.

Être orienté solution

Un organisateur d’événements est sans cesse confronté à l’imprévu. Pour cette raison, il doit adopter la philosophie : “il n’y a pas de problèmes, il y a uniquement des solutions”. Sa créativité, qui peut servir pour créer un véritable univers autour de l’événement, doit aussi être au service de la recherche d’alternatives. Il n’y a jamais de plan A sans plan B. Que faire s’il pleut ? Si un intervenant manque à l’appel ? Si le planning déborde ?

Combiner stratégie et opérationnel

Votre événement s’inscrit dans une stratégie globale d’entreprise. Vous devez donc être capable de prendre suffisamment de recul pour fixer des objectifs cohérents, que vous évaluerez au fur et à mesure de l’avancement du projet grâce à des indicateurs pertinents. Suite à l’événement, vous proposerez un reporting à votre hiérarchie, qui englobera l’aspect opérationnel (nombre de participants, taux de satisfaction) ainsi que l’aspect stratégique (ventes incrémentales suite à l’événement, ROI).

Être un as des nouvelles technologies

Il est indispensable aujourd’hui de maîtriser les nouvelles technologies. En effet, de nombreux aspects touchent à la technologie dans les événements de nos jours. On pense notamment à l’animation sur le lieu de l’événement avec des stands liés à la réalité virtuelle par exemple. Il faut aussi savoir utiliser des plateformes de gestion (comme Eventdrive par exemple !), manier les réseaux sociaux comme un pro et encore des logiciels de mailing pour communiquer. Vous pouvez (et vous devez) être acteur de la transformation digitale de votre entreprise !

 

Pratiquer plusieurs langues

On ne l’apprend à personne, la connaissance d’une ou plusieurs autres langues que le français est un réel atout dans n’importe quelle profession. C’est bien évidemment aussi le cas pour l’organisateur. Les compétences linguistiques sont de plus en plus recherchées, car les entreprises étrangères aiment venir organiser leurs événements en France. Il faut donc être capable de communiquer facilement avec eux. L’inverse est également très courant, avec l’organisation d’événements à l’étranger, en particulier dans les pays frontaliers comme l’Italie, l’Allemagne ou l’Espagne.

QUEL SALAIRE ESPÉRER ?

C’est une question qui revient régulièrement et il n’y a malheureusement pas de réponse type, les salaires étant très hétérogènes… Ils dépendent bien sûr de la taille de l’entreprise, si vous travaillez chez l’annonceur ou en agence, de votre niveau d’expérience ou de votre diplôme.

En moyenne, on peut espérer atteindre 1700 euros nets en début de carrière et les possibilités d’évolution sont rapides. À vous de faire vos preuves pour gagner en compétences rapidement et montrer à votre hiérarchie que vous en valez la peine. Si vous décidez de vous lancer en freelance, c’est vous qui fixez vos prix, mais n’oubliez pas que la concurrence est rude. Il faut donc être capable de se vendre pour espérer un bon salaire.

 

Cette petite présentation du métier vous donne un aperçu de comment devenir organisateur d’événements. Notez qu’il n’y a pas de parcours type, chacun peut apporter son background professionnel et réussir dans le milieu s’il s’en donne les moyens.