Créez la to-do list parfaite pour votre événement

«Chaque voyage commence par un simple pas.» – Maya Angelou

Mon pas à moi, c’est la to-do list. Chaque matin, je prends une dizaine de minutes pour lister tout ce que je dois accomplir dans la journée. Aussi bien chez Eventdrive que dans ma vie personnelle, je passe mon temps à créer des listes, dans des carnets, sur des post-its, sur Evernote… C’est la botte secrète d’une organisation sans faille 😉

Je vous dévoile donc tous mes secrets pour créer la to-list parfaite pour votre événement. Et j’ai en plus l’immense honneur de vous annoncer l’apparition d’une nouvelle fonctionnalité top canon : le créateur de to-do lists (autant vous dire que je suis aux anges) 😀

 

LES AVANTAGES D’UNE TO-DO LIST POUR VOTRE ÉVÉNEMENT

Pourquoi passer du temps à faire des to-do lists plutôt que de passer directement à l’action ?

Premièrement, et c’est déjà une excellente raison de rejoindre le club des listeurs, il s’agit de ne pas oublier ce que l’on doit faire. Nous avons tendance à être très optimistes quant à notre capacité de mémorisation et nous oublions trop souvent que les distractions sont nombreuses.

Petite astuce pour booster votre créativité : au-delà des tâches à réaliser, je vous conseille également de bien noter toutes vos idées, même les plus farfelues ou celles que vous considérez comme insignifiantes.

Les to-do lists sont aussi un vrai levier de motivation. Imaginez votre satisfaction en constatant que vous avez accompli la moitié des tâches que vous aviez listées !

Le fait de lister l’ensemble des tâches liées à votre événement vous permet d’avoir une vision globale sur vos projets et donc d’organiser votre emploi du temps.

Si la to-do list de votre événement est bien ficelée, vous limitez les imprévus (étant donné que toutes les tâches sont recensées) et donc facilitez la collaboration entre les équipes organisatrices. #teamwork #togetherisbetter

Prêt à passer d’event planner débordé à event planner organisé ?

 

COMMENT CRÉER LA TO-DO LIST PARFAITE POUR MON ÉVÉNEMENT ?

1. Listez

 

Commencez par lister tout ce qui vous passe par la tête

 

Posez-vous quelques minutes et couchez sur papier – ou sur téléphone pour les plus digital natives d’entre nous – tous vos projets et tâches à réaliser.

Notez absolument tout, même les tâches les plus insignifiantes, comme “racheter des sacs poubelles pour la cuisine du bureau”. Là, c’est soit le moment où vous paniquez en voyant la montagnes de tâches à réaliser, soit le moment où vous vous sentez soulagé d’avoir pu extérioriser.

 

Décomposez chaque grand projet en petites tâches

 

Certains projets peuvent être découpés en tâches plus spécifiques.
Par exemple, si j’ai écrit “Envoyer publicité pour Meetin”, je peux créer les tâches suivantes :

  • Acheter le visuel sur Fotolia
  • Déterminer l’offre promotionnelle à afficher
  • Créer la publicité sur Indesign
  • Faire valider à la responsable marketing
  • Envoyer le mail à Meet In

Il s’agit là de la théorie des petits pas, qui permet non seulement d’éviter le découragement, si l’objectif n’est pas réaliste, et de favoriser la motivation – coucou la barre de progression qui booste le moral !

 

Affinez

 

À chaque tâche, attribuez une deadline, un responsable si vous travaillez sur un projet collaboratif et le temps estimatif que vous passerez à la réaliser.

 

2. Priorisez

Selon la matrice Gain / Effort

 

Clairement un inconditionnel des chefs de projets cette matrice ! Pour la construire, vous vous posez deux questions :

  • L’effort à allouer est-il faible ou important ? Est-ce que cette tâche est chronophage ? Est-ce qu’elle demande un investissement mental, physique, mental important ?
  • Le gain est-il faible ou important ? C’est-à-dire : est-ce que cette tâche va me permettre de me rapprocher considérablement de mon objectif ?

Puis vous classez vos tâches dans 4 catégories différentes :

  • Effort faible et gain important – Prioritaire
  • Effort important et gain important
  • Effort faible et gain faible
  • Effort important et gain faible

Selon la méthode Master your Workday Now

 

L’élément principal à prendre en compte pour mettre en place cette méthode est la très célèbre et non moins redoutée DEADLINE.

C’est simple comme bonjour. 3 catégories :

A faire absolument aujourd’hui : si vous n’avez rien à terminer ABSOLUMENT aujourd’hui, vous pouvez ne rien mettre dans cette case.
A faire dès que possible, c’est-à-dire à mener à bien entre 7 et 10 jours maximum.
A faire plus tard : de 15 jours à 3 ans…

Vous commencez par traiter les tâches de la première catégorie, puis de la seconde et enfin de la dernière. Facile à dire, moins facile à faire. Nous avons tendance à nous concentrer sur les tâches qui nous apportent un maximum de plaisir, même si elles sont moins urgentes.

D’ailleurs, si jamais vous avez envie de vous libérer des tâches de faible intérêt et de vous concentrer sur la création de valeur ajoutée pour vos événements, n’hésitez pas à faire appel à Eventdrive 😉

 

Selon la matrice Eisenhower…

 

Cette méthode est clairement ma préférée 🙂

Pour la construire, deux questions (oui encore une fois) :

  • Cette tâche est-elle prioritaire ?
  • Cette tâche est-elle urgente ?

Puis vous classez vos tâches dans 4 catégories différentes :

  • Important et urgent – Exécutez
  • Peu important et urgent – Déléguez
  • Important et peu urgent – Planifiez
  • Peu important et peu urgent – Éliminez

 

3. Pilotez votre to-do list

 

Bloquez votre agenda

 

J’ai découvert cette méthode grâce au livre La 25ème heure et ça a révolutionné mon quotidien.

Il suffit de bloquer des plages horaires dans son agenda pour certaines tâches.
Par exemple, j’attribue deux créneaux de trente minutes par jour à la lecture de mes mails. De cette façon :

  • Mes collègues n’organisent pas de réunion à ces heures-là.
  • Je consulte mes mails uniquement pendant ces créneaux, ce qui fait que je ne suis pas dérangée tout au long de la journée par les messages entrants.
  • J’ouvre ma boîte mail le matin, pour préparer ma to-do du jour et le soir, pour faire le point sur ce qui a été accompli.

 

N’effacez pas, barrez

 

Ne faites pas l’erreur de supprimer les tâches que vous avez réalisées. Choisissez plutôt de les barrer ou de les cocher. En effet, rien n’est plus gratifiant que de prendre quelques instants pour admirer le travail déjà accompli.

 

Créer la to-do list de vos événements n’aura jamais été aussi simple

L’équipe Eventdrive sait à quel point votre organisation personnelle est importante dans la réussite de vos événements. Nous avons donc voulu vous donner toutes les clefs pour vous simplifier la vie.

Prêt à passer d’event planner débordé à event planner organisé ?

1. Commencez sereinement votre journée

 

Pour commencer la semaine du bon pied, recevez tous les lundis votre to-do list personnalisée par email. Histoire d’avoir les idées claires 🙂

Au quotidien, il vous suffit d’un coup d’oeil pour visualiser l’état d’avancement de vos projets et les tâches à réaliser dans la journée. Vous êtes désormais en total contrôle et vous pilotez comme un chef l’ensemble de vos événements !

2. Concentrez-vous sur ce qui compte

Eventdrive se souvient de tout pour vous. Adieu la charge mentale (enfin presque) 😉

Listez et hiérarchisez facilement vos tâches pour organiser votre emploi du temps grâce au système de drag & drop – glisser-déposer pour les moins bilingues d’entre nous.

Planifiez vos projets et vos objectifs étape par étape grâce aux tâches et aux sous-tâches.

3. Travaillez ensemble en bonne intelligence

Libérez de l’espace mental en délégant des tâches à d’autres membres de votre équipe.

Attribuez des missions en un clic à vos collaborateurs ou collègues : s’ils sont mentionnés sur une tâche, ils recevront immédiatement un email leur indiquant le projet à mener !

4. Arrêtez d’oublier

Toutes vos tâches sont centralisées dans un seul endroit, fini les post-its à droite à gauche. Recevez des rappels par email deux jours en amont de vos dates butoirs. Identifiez rapidement les deadlines qui approchent grâce au marqueur de couleur rouge.

5. Terminer la journée en apothéose

 

Quand vous indiquez que vous avez terminé une tâche, Eventdrive se charge de la barrer. En fin de journée, vous visualisez en un coup d’oeil le travail accompli, et ça, ça fait plaisir !

Ce nouveau créateur de to-do lists vous fait de l’oeil ? Découvrez-en plus ou demandez une démo ! 🙂

Prêt à passer d’event planner débordé à event planner organisé ?

Comment fixer des objectifs pour son événement ?

Un événement sans objectif, c’est comme un bateau sans cap. On erre, on se perd, on tourne en rond. Les plus grands navigateurs gardaient leur destination bien en tête tout au long de leur périple, ce qui leur a parfois d’ailleurs sauvé la vie (80% de mental !). Prenez-les pour exemple et ne perdez pas de vue les objectifs de votre événement.

Dans cet article, je vous guide étape par étape pour fixer des objectifs S.M.A.R.T : spécifiques, mesurables, atteignables, réalistes (ou pertinents), timés.

 

POURQUOI FIXER DES OBJECTIFS À MON ÉVÉNEMENT ?

Il arrive parfois que l’on fixe des objectifs simplement parce qu’ils nous sont demandés. Sachez que s’ils sont bien définis, ils vous permettront de :

  1. Savoir où vous en êtes et où vous allez
  2. Entretenir votre motivation
  3. Reporter à votre hiérarchie

RÉALISEZ UN ÉTAT DES LIEUX COMPLET DE LA SITUATION 

Commencez par réaliser un état des lieux complet de votre situation. On ne commence pas à manier une carte sans savoir d’où l’on part (la magie de la géolocalisation).

Dans la logique des choses, vous n’avez d’ailleurs à ce stade pas encore déterminé si vous organisiez ou non un événement.

Vous pouvez par exemple répondre aux questions suivantes :

  • Quelle part de marché à date ?
  • Quels besoins (conquête, développement, fidélisation) ?
  • Quel potentiel de croissance ?

Vous identifierez ainsi la problématique à résoudre (=votre objectif stratégique), votre « why » en quelque sorte, et si un événement peut vous accompagner à sa résolution.

Un événement ne doit pas être décorrelé du business. Différenciez donc les objectifs stratégiques, qui auront un impact sur votre business (chiffre d’affaires, les ventes, le taux d’absentéisme) et les objectifs opérationnels directement liés à votre événement (nombre de participants, nombre d’interactions via l’application mobile). Gardez à l’esprit que les objectifs opérationnels sont au service des objectifs stratégiques, et non pas l’inverse.

Vous avez envie de devenir un Maître Jedi de l’organisation d’événement ?

DÉTERMINEZ DES OBJECTIFS SPÉCIFIQUES

Les objectifs de votre événement doivent être clairs, compréhensibles et le plus précis possible, même sortis de leur contexte.

Ils ne supporteront aucune ambiguïté ou aucune discussion. Tous les termes qui les composent doivent ainsi être clairement définis. Pour chaque objectif, vous devez vous poser les questions suivantes :

  • Qui : qui sont les parties prenantes mises à contribution pour atteindre cet objectif ? qui en est responsable et garant ?
  • Dans quel but : que cherchez-vous à accomplir ?
  • Où : dans quelle zone géographique s’applique-t-il ?
  • Quand : de combien de temps disposez-vous pour mener à bien cette tâche ?
  • Comment : à l’aide de quelles ressources comptez-vous atteindre votre objectif ? quels sont les outils utilisés pour les monitorer ?
  • Pourquoi : que gagnerez-vous à réaliser cet objectif ?

DÉTERMINEZ DES OBJECTIFS MESURABLES

 Pour que les objectifs de votre événement soit mesurables, ils doivent être chiffrés. 
Ils représentent un seuil à atteindre : on n’évoquera par exemple pas une croissance de x%, mais plutôt x% de part de marché. 

Selon un sondage réalisé lors d’un de nos événements, 75% des event planners définissent la réussite d’un événement par le taux de satisfaction de leurs participants. Mais vous pouvez aussi bien utiliser, entre autres, les indicateurs suivants :

  • Chiffre d’affaires
  • Nombre de participants
  • Retour sur investissement
  • Net promoter score
  • Taux d’absentéisme

Si votre objectif est mesurable, vous pourrez plus facilement évaluer votre état d’avancement. Cela n’est néanmoins possible que si vous prenez en compte la valeur de départ.

N’oubliez pas de vous demander comment vous allez pouvoir mesurer votre performance : live data, formulaire de satisfaction, CRM, outil de budget

À ne pas suivre : accroître l’engagement des participants
À suivre : s’assurer qu’au moins 80% des participants se connectent à l’application le jour de l’événement (vs 67% à N-1)

 

DÉTERMINEZ DES OBJECTIFS ATTEIGNABLES

 

Les objectifs de votre événement doivent rester réalistes.

Un objectif élevé vous donnera certainement envie de vous dépasser et de donner le meilleur de vous-même. Néanmoins, un objectif trop élevé pourrait faire vaciller votre motivation puisque « de toute façon, je ne pourrai jamais l’atteindre ».

C’est aussi pour cette raison que l’état des lieux de départ est primordial. Pour savoir où l’on va, il faut savoir d’où l’on vient.

Pensez également à confronter vos objectifs aux ressources dont vous disposez, qu’elles soient financières, temporelles, humaines. Vous devrez prouver qu’ils sont réalistes auprès de vos équipes mais également aux yeux des différents acteurs (partenaires, prestataires, hiérarchie).

À ne pas suivre : atteindre un taux de satisfaction de 100%
À suivre : atteindre un taux de satisfaction d’au moins 95% lors de l’enquête de satisfaction (au minimum 110 répondants).

 

Vous avez envie de devenir un Maître Jedi de l’organisation d’événement ?

 

 

 DÉTERMINEZ DES OBJECTIFS PERTINENTS (RELEVANT)

Les objectifs de votre événement doivent s’inscrire dans une stratégie business globale. En résumé, vous devez répondre positivement à la question suivante : mon événement m’aide-t-il à répondre aux enjeux de mon entreprise ?

Car non, vous n’organisez pas un événement pour les beaux yeux de vos clients. Un client satisfait, c’est bien, mais qu’est-ce que ça rapporte ? Comment le chiffrer ? Quel impact pour l’entreprise ? Une hausse du panier moyen ? Un renouvellement de contrat ? Une augmentation de la fréquence d’achat ?

À ne pas suivre : éblouir mes invités
À suivre : 
atteindre un taux de satisfaction d’au moins 98% des 3 clients à fort potentiel lors de l’enquête de satisfaction post-événement.

DÉTERMINEZ DES OBJECTIFS DÉFINIS DANS LE TEMPS

Quand votre manager fixe avec vous vos objectifs individuels, il vous propose des résultats par semestre ou par année. Il en est de même pour les objectifs de vos événements.

N’hésitez à décliner un objectif principal en plusieurs objectifs paliers, ces paliers pouvant correspondre à des périodes données (un mois par exemple).

Afin que vos objectifs soient compréhensibles dans n’importe quel contexte, je vous conseille d’utiliser des dates précises ou des périodes relatives à des dates précises.

À ne pas suivre : augmenter le chiffre d’affaires en 3 mois -> à partir de quand ?
À suivre : augmenter le chiffre d’affaires de la région Alsace-Lorraine à 1,5 million dans les 3 mois qui suivront l’événement.

Et voilà, maintenant que vos objectifs sont clairement définis, vous êtes parés pour créer les événements qui impacteront votre business ! À vous de jouer 🙂

82 idées de thèmes pour votre événement

Parce qu’on connaît tous le syndrome de la page blanche, je vous donne un petit coup de pouce en vous proposant 82 thèmes pour votre événement. Soirée d’entreprise, séminaire, convention, lancement de produit, teambuilding, événement client, conférence, vous trouverez forcément votre bonheur !

 

LES THÈMES D’ÉVÉNEMENTS CLASSIQUES


1. Retour en enfance
Des lieux : Le parc des Naudières (Loire-Atlantique) / Le Tigre du Bain à Balles (Paris)
Un petit truc à grignoter : des mini-burgers et un candy bar
Un petit quelque chose à boire : limonade maison ou milkshakes

 

2. Digital Detox
Des lieux : Les Etangs de Corot / Delirio / Centers Parcs
Un petit truc à grignoter : des produits du terroir
Un petit quelque chose à boire : c
ocktails à base de produits originaux (jus de sureau, jus de bissap, gingembre…)


3. Chasse au trésor
Des lieux : Urban Gaming / Coq en Pâte / Forevent / Qui veut pister Paris ?
Un petit truc à grignoter : des pièces en chocolat
Un petit quelque chose à boire : un rhum arrangé


4. Orchestre / musique
Des lieux : Opéra Garnier, Philarmonie, Caveau de la Huchette
Un petit truc à grignoter : des canapés au saumon ou au foie gras
Un petit quelque chose à boire : une flûte de champagne

5. Jeux vidéos
Des lieux : La Tête dans les Nuages
Un petit truc à grignoter : des champignons farcis
Un petit quelque chose à boire : un cocktail au Curaço (pour la couleur !)
 

6. Fête foraine
Des lieux : Musée des Arts forains, Espace Franconi
Un petit truc à grignoter : des pommes d’amour, des gaufres salées ou des cornets de frites
Un petit quelque chose à boire : un granité


7. Givrée
Des lieux : Kube Hotel
Un petit truc à grignoter : des petits fours (chauds), ambiance chaud/froid garantie / un ice cream bar
Un petit quelque chose à boire : encore un granité
 ?

8. Tropicool
Des lieux : Le Comptoir Général / L’Echappée Belle / Likinox
Un petit truc à grignoter : rougail saucisses, flanc coco, salade de fruits exotiques
Un petit quelque chose à boire : Pina Colada ou punch, à boire à la paille dans une noix de coco

 

9. Pool Party
Des lieux : Molitor
Un petit truc à grignoter : des esquimaux à la pastèque
Un petit quelque chose à boire : Sex on the Beach
 

10. Esprit Guinguette
Des lieux : Péniche d’Arnaud / Rose Bonheur / OVK
Un petit truc à grignoter : des burgers ou des huîtres d’Oléron
Un petit quelque chose à boire : un rosé piscine


11. Industriel
Des lieux : La Menuiserie / La Fabrique événementielle / La Chaufferie
Un petit truc à grignoter : de la cuisine moléculaire
Un petit quelque chose à boire : un cocktail à l’azote liquide


12. Bohème
Des lieux : Salon Polpo, La Péniche Bohème
Un petit truc à grignoter : bouchées à base de fleurs comestibles
Un petit quelque chose à boire : des cocktails à la violette, à la rose, au thym…


13. Street Art
Des lieux : Le Squat du Normandy / La Halle Papin
Un petit truc à grignoter : Finger Food
Un petit quelque chose à boire : des bières


14. Golf
Des lieux : 
Evian Resort / Châteauform Yvelines
Un petit truc à grignoter : menu brasserie type club 
house
Un petit quelque chose à boire : du vin
 

15. Cinéma
Des lieux : 
Manoirs de Tourgeville / Le Grand Rex / Musée Grévin
Un petit truc à grignoter : popcorn ou des M&M’s personnalisés
Un petit quelque chose à boire : du champagne
 

16. Equitation
Des lieux : 
Académie équestre de Versailles
Un petit truc à grignoter : popcorn
Un petit quelque chose à boire : du cidre

 

17. Oenologie
Des lieux : 
La vigne de Paris Bagatelle / Châteaux de la Loire ou de Bordeaux / La Cité du Vin
Un petit truc à grignoter : un plateau de fromage
Un petit quelque chose à boire : du vin, cela va sans dire !

18. Peinture
Des lieux : 
Montmartre / Musée Picasso / anciens ateliers d’artistes
Un petit truc à grignoter : des fruits
Un petit quelque chose à boire : du vin

19. Gastronomie
Des lieux : 
Ecole de cuisine Alain Ducasse / Grand Barail / Château de Bagnols
Un petit truc à grignoter : un plat d’exception
Un petit quelque chose à boire : du vin

 20. Ferme
Des lieux : La ferme du Manet / Les fermes de Gally / La Ferme du Bonheur
Un petit truc à grignoter : produits de la ferme
Un petit quelque chose à boire : du cidre ou du jus de pommes bio


21. Marin
Des lieux : 
Grand Aquarium de Paris / Radisson Blu Berlin / Disney’s Newport Bay Club
Un petit truc à grignoter : fruits de mer
Un petit quelque chose à boire : cocktail à base de curaço


22. Opéra
Des lieux : Opéra Comique / Opéra de Lyon
Un petit truc à grignoter : canapés au saumon
Un petit quelque chose à boire : champagne

23. Wild
Des lieux : Zoo de Thoiry, Comptoir Général
Un petit truc à grignoter : des burgers au crocodile, des insectes apéritifs
Un petit quelque chose à boire : Pina Colada

24. Train
Des lieux : Train bleu / La Gare / Ground Control
Un petit truc à grignoter : des menus en bocaux
Un petit quelque chose à boire : des boissons en canette

 

25. Champagne
Des lieux : Carrière de Veuve Clicquot / Dilettantes
Un petit truc à grignoter : verrines
Un petit quelque chose à boire : euh… du champagne ?

 

LES THÈMES LIÉS À UN ÉVÉNEMENT

 

26. Halloween
Des lieux : Le Manoir de Paris
Un petit truc à grignoter : pumpkin pie
Un petit quelque chose à boire : Bloody Mary

 

27. Coupe du Monde de Football
Des lieux : Stade de France
Un petit truc à grignoter : pizza
Un petit quelque chose à boire : bières

 

28. Jeux Olympiques
Attendons les JO Paris 2024 pour découvrir des lieux de folie sur Paris !
 

29. Les Oscars / Festival de Cannes
Des lieux : Palais du Festival / Théâtre de la Ville / Opéra Bastille
Un petit truc à grignoter : apéro dinatoire
Un petit quelque chose à boire : du champagne

30. Carnaval de Venise / Bal masqué
Des lieux : Château de Versailles
Un petit truc à grignoter : Cichetti italiens
Un petit quelque chose à boire : Spritz / Prosecco

LES THÈMES LIÉS À UNE ÉPOQUE

 

31. Préhistoire
Des lieux : Musée d’Histoire Naturelle / Zoo de Thoiry
Un petit truc à grignoter : plancha
Un petit quelque chose à boire : vin

 

32. Antiquité / Toga Party
Des lieux : Piscine du Molitor / Le Théâtre antique
Un petit truc à grignoter : tzatziki, salade grecque, tapenade
Un petit quelque chose à boire : vin


33. Moyen-Âge
Des lieux : Château du Plessis-Macé / Hospices de Beaune / Puy en Velay / Puy du Fou
Un petit truc à grignoter : cochon de lait à la broche
Un petit quelque chose à boire : vin
 

34. Renaissance
Des lieux : Château de la Roche Guyon / Pavillon Henri IV
Un petit truc à grignoter : gibier
Un petit quelque chose à boire : vin
 

35. Louis VIX
Des lieux : Trianon Palace / Montroyal Chantilly
Un petit truc à grignoter : buffet
Un petit quelque chose à boire : vin
 

36. Grand Empire / Napoléon
Des lieux : Shangri-La / Palais Vivienne / Hôtel Napoléon
Un petit truc à grignoter : poulet marengo
Un petit quelque chose à boire : Chartreuse


37. Prohibition
Des lieux : La Mezcaleria / Ballroom / Moonshiner
Un petit truc à grignoter : là, on sèche…
Un petit quelque chose à boire : des cocktails à base de poivre, de gingembre, de blanc d’oeuf…
 

 

38. Années 20 / Gatsby
Des lieux : Hôtel du Collectionneur, Zalthabar, ou encore, le bar Gatsby.
Un petit truc à grignoter : pavlova
Un petit quelque chose à boire : un cocktail au shaker
 

39. Années 50 / Rock’n’Roll
Des lieux : Happy Days Diner / Américan Dream
Un petit truc à grignoter : hamburgers, frites, banana split
Un petit quelque chose à boire : milkshakes à la fraise garnis de chantilly et surmontés d’une cerise
 

40. Années 60 / Hippie
Des lieux : La Recyclerie
Un petit truc à grignoter : plats vegan ornés de fleurs décoratives
Un petit quelque chose à boire : cocktails à base de fruits

 

41. Années 70 / Disco
Des lieux : Boum Boum
Un petit truc à grignoter : buffet
Un petit quelque chose à boire : cocktails fluos

 

42. Années 80
Des lieux : Musée d’Histoire Naturelle / Zoo de Thoiry
Un petit truc à grignoter : des barbes à papas
Un petit quelque chose à boire : Tang

 

43. Futur
Des lieux : Cool and Workers / Yoo Moov / Châteauform’ Le Metropolitan
Un petit truc à grignoter : cuisine moléculaire
Un petit quelque chose à boire : cocktail à l’azote

 

 

LES THÈMES LIÉS À UN FILM OU À UNE ÉMISSION

 

44. Jurassic Park
Des lieux : Musée d’Histoire Naturelle
Un petit truc à grignoter : plancha
Un petit quelque chose à boire : vin

45. Disney
Des lieux : Disneyland Paris
Un petit truc à grignoter : barbe à papa, popcorn
Un petit quelque chose à boire : sodas
 

46. Il était une fois dans l’Ouest  / Western
Des lieux : Mer de sable / Au Ranch Gilher
Un petit truc à grignoter : ribs et pommes de terre sautées
Un petit quelque chose à boire : whisky


47. James Bond
Des lieux : Intercontinental Rue de la Paix / Westin
Un petit truc à grignoter : sole grillée
Un petit quelque chose à boire : champagne ou dry martini

 

48. Pirates des Caraïbes
Des lieux : Le Comptoir Général
Un petit truc à grignoter : acras de morue, samoussa, chips de banane plantain
Un petit quelque chose à boire : Pina Colada à boire dans une noix de coco
 

49. Indiana Jones
Des lieux : Mer de Sable / Ranch de Davy Crockett
Un petit truc à grignoter : insectes apéritifs
Un petit quelque chose à boire : cocktail à la framboise
 

50. Les Experts / Sherlock Holmes
Des lieux : Château de Janvry / Mortelle Soirée
Un petit truc à grignoter : clubs sandwich
Un petit quelque chose à boire : Bloody Mary
 

51. Peaky Blinders
Des lieux : Pub O’Sullivan / Hippodrome de Longchamp / Moonshiner
Un petit truc à grignoter : poulet grillé
Un petit quelque chose à boire : whisky


52. Star Wars
Des lieux : Partybus / Cool and Workers / Yoo Moov / Châteauform’ Le Metropolitan
Un petit truc à grignoter : cuisine moléculaire
Un petit quelque chose à boire : cocktail à l’azote

53. Séries TV
Des lieux : plateau de tournage
Un petit truc à grignoter : cuisine moléculaire
Un petit quelque chose à boire : cocktail à l’azote
 

54. Alice au Pays des Merveilles
Des lieux : Le Pavillon des Canaux / T’Cup
Un petit truc à grignoter : petites fioles « Buvez-moi » et cupcakes « Mangez-moi »
Un petit quelque chose à boire : limonade ou cocktail au curaço
 

55. Game of Thrones
Des lieux : Chai Antoine / Paris Clandestin
Un petit truc à grignoter : cochon de lait à la broche
Un petit quelque chose à boire : vin


56. Da Vinci Code

Des lieux : Secret Gallery
Un petit truc à grignoter : cuisine moléculaire
Un petit quelque chose à boire : cocktail à l’azote


57. Koh Lanta
Des lieux : Ile de Monsieur
Un petit truc à grignoter : insectes apéritifs
Un petit quelque chose à boire : Pina Colada

 

59. Superhéros
Des lieux : Disneyland Paris, Loft des Superhéros
Un petit truc à grignoter : burgers
Un petit quelque chose à boire : sodas

 

LES THÈMES LIÉS À UN LIEU

 

60. Moulin Rouge / Cabaret
Des lieux : Moulin Rouge / Lido / Fantaisies parisiennes / Aux belles poules
Un petit truc à grignoter : toasts au saumon
Un petit quelque chose à boire : champagne

61. Las Vegas / Casino
Des lieux : Society / Villa Frochot / Cercle Wagram / Casino Barrière
Un petit truc à grignoter : amuse-bouches à picorer
Un petit quelque chose à boire : cocktails

 

62. Montagne
Des lieux : Les Trésoms / Auteuil Brasserie / L’auberge du Père Bise – Jean Sulpice
Un petit truc à grignoter : raclette
Un petit quelque chose à boire : vin / Chartreuse
 

63. L’espace / Objectif Lune / Vers l’infini et au-delà
Des lieux : Musée de l’air et de l’espace / Flyview
Un petit truc à grignoter : cuisine moléculaire
Un petit quelque chose à boire : cocktails l’azote

 

64. Oriental
Des lieux : Tiara Miramar Cannes / Buddha Bar / Le Cirque d’Hiver
Un petit truc à grignoter : couscous, tajines, assortiments de Baklawas
Un petit quelque chose à boire : thé à la menthe


65. Broadway
Des lieux : La Nouvelle Eve
Un petit truc à grignoter : petits-fours
Un petit quelque chose à boire : champagne
 

66. New York
Des lieux : La Défense / CBX
Un petit truc à grignoter : burgers
Un petit quelque chose à boire : sodas / Budweiser

 

67. Bollywood
Des lieux : Centre culturel Mandapa
Un petit truc à grignoter : butter chicken, brochettes poulet curry, lassi mangue
Un petit quelque chose à boire : thé Chai

 

68. USA
Des lieux : Hard Rock Café
Un petit truc à grignoter : burgers
Un petit quelque chose à boire : sodas


69. Japon
Des lieux : La Maison du Japon
Un petit truc à grignoter : makis
Un petit quelque chose à boire : saké
 

 

70. Mexique
Des lieux : La Lucha Libre
Un petit truc à grignoter : empanadas
Un petit quelque chose à boire : cocktails à base de tequila

 

71. British
Des lieux : tous les pubs de Paris
Un petit truc à grignoter : fish & chips
Un petit quelque chose à boire : bière

 

72. Brésil
Des lieux : Centre de Capoeira / Boteco / Favela Chic
Un petit truc à grignoter : tacos, guacamole et tortillas
Un petit quelque chose à boire : caipirinha

 

73. Italie
Des lieux : La Felicita
Un petit truc à grignoter : pizza ou aperitivo
Un petit quelque chose à boire : spritz
 

74. Espagne
Des lieux : Académie de Flamenco
Un petit truc à grignoter : empanadas
Un petit quelque chose à boire : sangria

 

75. Cuba
Des lieux : La Lucha Libre
Un petit truc à grignoter : plats sucré/salé
Un petit quelque chose à boire : mojito

76. Grèce
Des lieux : Yaya Restaurant / Ikône
Un petit truc à grignoter : mezze
Un petit quelque chose à boire : ouzo ou raki

77. Belgique
Des lieux :
Brasserie de Paris / Carreau du Temple
Un petit truc à grignoter : fricadelle frites
Un petit quelque chose à boire : bières
 

78. Bretagne
Des lieux : Grand Hôtel des Thermes Saint-Malo
Un petit truc à grignoter : galettes et crêpes
Un petit quelque chose à boire : cidre

79. Provence
Des lieux : Carrières de Lumière / Bastille de Gordes
Un petit truc à grignoter : barbecue
Un petit quelque chose à boire : rosé

80. Asiatique / Zen
Des lieux : Buddha Bar Hotel
Un petit truc à grignoter : nems, samoussas
Un petit quelque chose à boire : saké, bubble te
 

82. Stations de métro

Des lieux : La Station Gare des Mines
Un petit truc à grignoter : finger food
Un petit quelque chose à boire : bières

 

Pourquoi une plateforme d’organisation d’événements ?

Si vous êtes un fervent follower de notre blog, vous savez désormais ce qu’est une plateforme d’organisation d’événements. Mais ce que vous ne savez pas encore, même si vous en avez peut-être une petite idée, c’est POURQUOI il vous faut à tout prix une plateforme pour gérer vos événements. On vous dit tout ici ! C’est parti !

 

LA PLATEFORME D’ORGANISATION D’ÉVÉNEMENTS : AMÉLIORATION DE LA COORDINATION DES ÉQUIPES

La plateforme de gestion des événements tout-en-un fournit un environnement unique coordonnant les tâches et les activités de votre équipe événementielle mais pas que ! Les ventes, le marketing, la comptabilité… Toutes vos équipes associées à la gestion de votre événement sont connectées grâce à l’application.

Un changement dans un élément et tout le monde est averti. Désormais, l’ensemble de vos équipes aura toujours les informations les plus récentes. Transparence garantie entre les services avec un accès aux budgets en temps réel.

PLATEFORME D’ORGANISATION D’ÉVÉNEMENTS : OPTIMISATION DES COÛTS ET DONC DU ROI

Au-delà du fait que ce type de solution soit moins coûteuse qu’une multitude de briques, elle vous fera également économiser sur l’organisation globale de votre événement.

Comment ? Grâce à une vue d’ensemble de votre budget, vous pouvez ainsi respecter les contraintes budgétaires pour améliorer votre rendement.

Au-delà de la dimension budgétaire pure, ce type de technologie vous évitera de jongler entre différents outils et de perdre du temps… Et vous le savez, le temps c’est de l’argent ! En vous déchargeant des tâches de faible intérêt et chronophages, vous pouvez vous concentrer sur les missions à haute valeur ajoutée. Votre ROI vous en sera reconnaissant.

En choisissant des indicateurs-clefs de performance que vous pourrez suivre facilement, vous identifierez les étapes créatrices de valeurs pour vos participants, celles qui ont le plus d’impact sur l’évolution du chiffre d’affaires, le taux d’engagement des collaborateurs ou le nombre de retombées presse…

PLATEFORME D’ORGANISATION D’ÉVÉNEMENTS : SIMPLIFICATION DE L’EXPÉRIENCE PARTICIPANT

Avec l’intégration d’un outil entièrement numérique, vous participez à la modernisation de votre image au quotidien et devenez acteur de votre transformation digitale.

Que ce soit auprès de vos collaborateurs ou de vos prospects/clients, vous renvoyez l’image d’une société qui vit avec son temps… le tout au service de la fluidité du parcours invité !

En ne renseignant leurs données qu’une seule fois, vos invités découvrent une expérience cohérente, sans couture au bénéfice d’une expérience de marque globale. Ils peuvent retrouver sur l’application, directement liée à la plateforme, l’ensemble des informations qui leur sont utiles : agenda personnalisé, emplacement, dress code, intervenants…

PLATEFORME D’ORGANISATION D’ÉVÉNEMENTS :
GESTION EFFICACE DES DONNÉES

Nous vous en parlions précédemment, un des gros avantages d’une solution tout-en- un est qu’elle constitue une base de données unique.

Au-delà du fait que vous ayez désormais une vision unifiée de toutes vos data, cela signifie aussi que votre équipe peut les suivre facilement en étant constamment à jour.

De plus, vous respecterez pleinement le Règlement Général de Protection des Données car les données sont centralisées suite à un enregistrement unique.

    Voilà, vous connaissez désormais tous les avantages d’une plateforme d’organisation d’événements. Vous souhaitez en savoir encore plus ?! Téléchargez notre livre blanc !

    10 lieux cocooning pour un événement digital detox

    Chaque année, on voit surgir de nouvelles tendances dans le secteur de l’événementiel. Des modes qui nous viennent d’au-delà nos frontières… Parfois, les nouveautés sont un peu trop «funky» et ne restent pas très longtemps au goût du jour. En revanche, d’autres sont particulièrement appréciées et se se multiplient comme des petits pains. C’est notamment le cas des événements Digital Detox ! Le concept est simple : le temps d’un événement, on oublie SMS, appel et mails. Tout ce qui ressemble de près ou de loin à un téléphone, une tablette ou un ordinateur est banni. L’objectif est de se couper d’internet… pendant un moment en tout cas. Difficile à imaginer quand on organise des événements et que le téléphone est notre principal outil de travail ! Et pourtant, à la fois innovants et originaux, ces événements fleurissent et sont revisités à toutes les sauces.

    Pour surfer sur la tendance, il est donc temps de vous mettre au Digital Detox. Voici donc 10 lieux particulièrement accueillants, soigneusement sélectionnés par Eventdrive, pour organiser vos événements Digital Detox.

     

    1) COMMENT CHOISIR UN LIEU COCOONING POUR UN ÉVÉNEMENT DIGITAL DÉTOX ?

    Avant d’entrer dans le vif du sujet, il faut avoir conscience à quel point il est important d’être méticuleux dans le choix de votre événement. Gardez à l’esprit que le but est de se déconnecter, se couper du monde pendant un plus ou moins long moment. Même si vous n’êtes pas fan du concept, mettez-vous à la place de votre client et imaginez ce qu’est sa définition d’une retraite loin des nouvelles technologies. Le lieu de votre événement doit être calme, si possible entouré de verdure et loin de l’animation du centre-ville. N’imaginez pas organiser votre digital detox au cœur du quartier de la Défense par exemple!

    En revanche, voici des lieux qui feraient parfaitement l’affaire.

    2) DES IDÉES DE LIEUX POUR VOTRE ÉVÉNEMENT DIGITAL DÉTOX

    Une retraite dans un Château de la Loire

    Les domaines ne manquent pas autour de la Loire. Ils s’avèrent que les Châteaux centenaires sont d’excellents lieux pour organiser un événement digital detox. Sans wifi, au milieu d’un parc de plusieurs hectares, la nature devient la priorité. On oublie les habitudes de scrolling d’écran en quelques instants seulement! Le temps d’un week-end, apprenez à faire du vin, à reconnaître différents fromages ou découvrez la botanique du jardin. Bref, un rapprochement du terroir et un retour aux sources… sans technologie.

      Une expérience dans un bivouac à deux pas de Paris

       

      Oublier son portable pendant quelques jours pour se consacrer à la nature, c’est le pari lancé par de nouvelles compagnies. Pour ne pas trop dépayser les travailleurs parisiens, des centres ont ouvert à 2 pas de la capitale. Au programme, temps de paroles où les échanges sont encouragés, balade en forêt, activités de groupe. Idéal pour un team-building, ce type d’événement Digital Detox favorise la cohésion de groupe.

       

      Une journée en Bretagne

       

      Le but d’une cure digital detox est aussi de prendre du recul et se recentrer sur soi-même. Quel meilleur endroit que face à la mer en Bretagne ? Imaginez-vous en train de marcher, les pieds dans le sable, le bruit des vagues en arrière-plan, une petite brise vous caressant le visage… L’idéal pour se déconnecter et se relaxer loin des ondes, non ?

       

      Se déconnecter le temps d’un afterwork

       

      S’il est vrai que les effets d’une digital Detox seront plus importants si l’événement dure plusieurs jours, tous les efforts sont bons à prendre. Pourquoi ne pas commencer par se déconnecter au cours d’un afterwork ? De nombreux bars proposent dorénavant ce type d’événement. Vous pouvez également trouver un lieu complètement dépaysant, à l’image du Comptoir Général par exemple !

       

      Comptoir Général lieux digital détox

      Sur une péniche le temps d’une soirée

       

      Se ressourcer au fil de l’eau est une bonne idée, n’est-ce pas ? Les événements sur péniche sont particulièrement tendance et semblent idéaux pour se couper de la réalité le temps d’une soirée. Il suffit d’un groupe de jazz, un cocktail (sans alcool bien sûr!) et d’une balade au gré des vaguelettes et la detox a commencé.

       

      La Passerelle Boulogne Lieux Digital Détox

      Se ressourcer dans un chalet à la montagne

       

      Un week-end à la neige, ça vous plairait ? Imaginez-vous la scène : vous arrivez au chalet après une journée à skier, vous retirez enfin ces horribles chaussures de ski pour vous poser dans le canapé, face à la cheminée, avec un bon chocolat chaud pendant qu’une réunion informelle a lieu avec vos collègues. Un brainstorming collectif, un paperboard et aucun ordinateur à l’horizon… N’est-ce pas la digital Detox dont tout le monde rêve ?

       

      Quelques jours au contact des animaux

       

      Pourquoi ne pas emmener vos employés dans une ferme et les mettre en contact avec les animaux ? Des études ont montré que le lien avec nos amis à poils (ou à plumes, selon vos préférences) était particulièrement relaxant. Il faudra juste résister à l’envie de prendre en photo ces adorables bouilles poilues! Eh oui, qui dit digital detox, dit ni téléphone, ni caméra!

       

      Sur une île, loin du continent

       

      De plus en plus de propriétaires d’îles proposent leurs propriétés pour l’organisation d’événements. Attention, on ne vous parle pas d’une île comme celle de Johnny Depp, au luxe qui déborde (même si ça nous aurait bien plu), mais plutôt de petites îles situées non loin de côtes françaises, comme celle de Porquerolles. Authentique, à l’écart de l’animation du continent, c’est le lieu rêvé pour organiser une digital detox.

       

      Dans un monastère reconverti

       

      Certains anciens monastères sont reconvertis et permettent d’aller y séjourner pour se ressourcer. Le calme absolu, aucun signal sur vos téléphones et de grands espaces pour organiser votre événement detox, c’est l’endroit idéal pour se retirer et prendre du recul sur nos vies trépidantes.

       

      Profiter du calme d’un spa

       

      De nombreux hôtels ont suivi le courant des Digital Detox et proposent des forfaits pour se déconnecter. Nuitée dans un hébergement de luxe, activités détentes et bien sûr, accès compris au spa de l’établissement pour une cure de bien-être. Bien évidemment, les possibilités pour événement professionnel sont nombreuses, avec la mise à disposition de salles de séminaire notamment.

       

      C’est certain qu’après avoir lu notre article, vous n’attendez qu’une chose : vous débarrasser de votre smartphone et sauter dans votre voiture (ou sur votre vélo) pour rejoindre l’un de nos 10 lieux spécial digital detox. Mais en tant qu’organisateur d’événement, prenez le temps de regarder les caractéristiques de chacun d’entre eux et trouver la perle rare qui conviendra à votre client. Après, rien ne vous empêche d’aller en visiter plusieurs, histoire de comparer. Ca fait aussi partie du job 😉

       

      Vous avez envie d’en savoir plus sur notre outil de gestion de budget événementiel ?

      Vous rêvez de savoir pourquoi il vous faut une plateforme tout-en-un ?