Travailler en événementiel n’est pas toujours chose aisée, encore moins quand on décide de devenir animateur d’événement. Ce travail demande une certaine rigueur et une bonne dose d’improvisation. Même si l’organisateur d’événement reste le maître d’orchestre, l’animateur est en grande partie responsable du succès de l’événement, car il est chargé d’occuper les invités et animer l’événement pendant les moments cruciaux où l’énergie retombe un peu.

Mais quelles sont les réelles missions d’un animateur et quelles compétences peuvent lui permettre de réussir sa tâche avec brio ? Eventdrive vous donne tous ses petits conseils pour vous aider à devenir le meilleur animateur d’événement.

L’ANIMATEUR D’ÉVÉNEMENT : QU’ATTEND-ON DE LUI ?

Le rôle d’un animateur d’événement est simple : animer votre événement. Mais vous n’aviez pas besoin de nous pour en arriver à cette conclusion, n’est-ce pas ? En réalité, les objectifs un peu plus cachés d’un animateur sont plus complexes.

Pour parvenir à compléter sa mission, un bon animateur doit être capable de diffuser les produits de votre entreprise, en vanter les mérites d’une manière déguisée et assurer une communication efficace avec énergie et chaleur. Rien de pire qu’un animateur qui ne sourit pas ! Et oui, autre talent demandé et non des moindres : être toujours de bonne humeur. L’animateur doit être capable d’améliorer votre image de marque et pour y parvenir, rien de mieux que de travailler en souriant.

Il existe différents types d’animateurs. Le premier, le plus commun, est souvent appelé animateur micro. C’est celui qui doit assurer le spectacle et il se balade souvent avec un micro entre les mains, d’où le surnom qui lui est donné.

L’animateur peut aussi être un présentateur. Dans ces cas-là, il doit être capable de captiver l’audience et séduire vos participants pour diffuser le message qui lui a été confié. Lors des événements professionnels, son job est aussi de distribuer la parole et aider les intervenants qui n’aiment pas forcément parler en public. Son but est alors de favoriser le discours de chacun.

Son rôle, en quelque sorte, est de créer un fil rouge tout au long de l’événement. On parle beaucoup de storytelling en marketing (l’art de raconter une histoire pour captiver son audience). C’est la même chose pour un animateur. Un bon professionnel saura commencer une histoire au début de l’événement et la continuer au fur et à mesure que la journée avance. Pour y parvenir, il peut faire des blagues, utiliser son expérience personnelle ou raconter des anecdotes. L’objectif final étant de lier les différentes interventions entre elles de manière fluide et intéressante pour l’audience.

Réussissez vos emails d’invitation à coup sûr !<br

LES COMPÉTENCES NÉCESSAIRES POUR DEVENIR ANIMATEUR ÉVÉNEMENTIEL

Chaque animateur est unique et selon les événements auxquels il doit participer, les compétences nécessaires peuvent varier. Cependant, un bon nombre de qualités sont requises, peu importe la mission confiée.

Être dynamique

Un bon animateur doit déborder d’énergie. Mais le plus important, il doit être capable de tenir sur la longueur. Les journées sont souvent longues en événementiel et le rôle de l’animateur est d’occuper les invités pendant toute la durée de l’événement, alors lui-même doit être capable de résister à la fatigue. Une bonne nuit de sommeil avant un événement est fortement recommandée ! Et si vous avez un doute, n’hésitez pas à visionner quelques conférences Ted. Vous verrez comment les intervenants sont actifs, et utilisent le dynamisme à bon escient pour captiver leur audience.

Savoir se sociabiliser

Ca peut paraître évident, mais détrompez-vous, trop de fois, nous sommes tombés sur des animateurs qui n’avait pas le sens du contact. Et pourtant, cette qualité est plus qu’indispensable. L’animateur est souvent pris à parti par les invités qui lui posent des questions. Il faut alors être capable d’engager la conversation et aider les participants à se mettre à l’aise. Pour y parvenir avec plus de facilité, vous pouvez vous-même vous rendre à des événements, en tant que clients et observer comment les animateurs sur place se débrouillent. Puis profitez-en pour discuter avec les différents intervenants pour mettre en pratique vos talents !

Être un bon acteur

Oui, vous avez bien lu. L’animateur doit être capable de jouer la comédie. Il n’est pas toujours facile d’assurer sa mission en restant soi-même, un bon animateur saura alors faire la part des choses et jouer le rôle qui lui est demandé pendant quelques heures. D’ailleurs, on conseille toujours aux animateurs en devenir de prendre quelques leçons de théâtre pour les aider dans leur futur. Quelques heures de formations peuvent vous apprendre les bases du métier et les bonnes techniques pour savoir réagir rapidement et surtout, savoir improviser !

Être polyvalent

L’animateur doit souvent assurer différentes missions. On peut lui demander de présenter un produit, d’annoncer une conférence ou encore d’accueillir les invités. Parfois ces 3 tâches sont demandées au cours d’une seule et même journée. L’animateur doit alors être capable de changer le ton de son discours. Il en va de même si l’animateur est amené à travailler au cours d’une conférence professionnelle pour avocat un jour et d’un salon sur les jouets pour animaux le lendemain, par exemple.

LES DÉTAILS QUI FONT DE VOUS UN BON ANIMATEUR D’ÉVÉNEMENT

Être un bon animateur, ce n’est pas donné à tout le monde. En plus d’avoir les compétences nécessaires, de nombreux détails vont faire la différence.

Par exemple, un animateur qui ne sait pas se souvenir de son texte et reste silencieux, aussi dynamique et souriant soit-il, ne sera jamais rappelé. En revanche, un animateur qui a un trou de mémoire, mais qui est capable de faire une improvisation qui a du sens saura faire la différence. Tous les présentateurs ont des blancs, c’est normal. Mais il faut être capable de les gérer. La plupart des gens utilisent l’humour pour s’en sortir en racontant une blague. Vous pouvez aussi choisir ce moment pour interagir avec le public, leur poser des questions. Et si vraiment la situation ne s’y prête pas, voyez à plus long-terme et faites le teasing d’une activité qui va avoir lieu plus tard au cours de l’événement. Double bénéfice : vous comblez un blanc et faites la promotion d’une autre conférence.

Notez aussi qu’un animateur a le droit de venir avec des notes. Certes, on ne veut pas que vous lisiez une feuille toute la journée, mais vous avez bien évidemment le droit de prendre quelques fiches. Certains optent plutôt pour des notes au format électronique en emportant avec eux sur scène une tablette ou un ordinateur. Concernant le contenu de ces fiches, vous pouvez faire le choix de ne noter que quelques mots-clés ou des phrases entières, des idées pour vous aider à faire la transition entre les différentes parties ou alors un script entier. Peu importe votre choix, il faut que la méthode choisie soit la plus efficace.

Même chose, on sait à quel point l’événementiel est un secteur qui doit faire face aux imprévus. En tant qu’animateur, il faut être capable de réagir rapidement tout en gérant son stress. Imaginez la situation, un animateur est chargé de faire la démonstration d’un robot de cuisine et une panne d’électricité l’empêche de fonctionner. Un animateur quelconque attendra que le courant revienne. En revanche, un bon animateur utilisera ce temps à bon escient pour présenter toutes les autres caractéristiques techniques du robot.

 

Vous voulez organiser des événements à succès ?
Contactez-nous pour en apprendre plus sur notre solution !

 

Attention cependant à ne pas être trop spontané. Il faut être capable de réagir en cas d’imprévu, mais il ne faut pas dire ou faire n’importe quoi. Gardez bien en tête la thématique de l’événement que vous animez, l’audience qui s’y trouve et les objectifs qu’on vous a confiés. Par exemple, n’allez pas dire que vous allez proposer de la pause pour aller manger un bon steak à un public 100% vegan. Vous voyez l’idée ?

La préparation est la clé. Si vous voulez réussir votre mission, vous devez arriver préparé à affronter plusieurs cas de figure en fonction des aléas du métier. Pensez à vous préparer physiquement. Peut-être pouvez-vous mettre une tenue particulière si aucune ne vous a été imposée ? Un peu comme un acteur, vous devez habiter le rôle qui vous a été donné. Entrez dans le rôle du speaker en vous coiffant, en vous habillant, en vous maquillant. Bref, en portant une attention particulière à votre tenue.

Il est aussi primordial de se préparer mentalement. Même pour quelqu’un dont c’est le métier,  parler devant une audience n’est pas chose facile. Différentes techniques existent, à vous de choisir la plus efficace. Vous pouvez parler à vous même face à un miroir pour vous donner des conseils, faire une séance de méditation ou de sophrologie juste avant le début de l’événement ou encore miser sur le yoga pour vous aider à vous concentrer.

Un bon animateur saura mener sa mission en mettant en place des animations divertissantes, tout en étant à la fois discret, pour ne pas faire peur aux invités, et participatif, pour les inviter afin de leur proposer de prendre part de manière active à l’événement.

Vous voulez devenir un maitre de l’événementiel
Recevez 10 conseils pendant 10 jours

On attend souvent beaucoup d’un animateur, et pour cause ! L’animateur d’événement est souvent l’élément clé de la réussite d’un projet. On a tous été à un mariage qui « aurait été vraiment super » si le DJ n’avait pas gâché la soirée. C’est un peu le même genre de réflexion pour l’animateur événementiel. Pas de pression, si vous suivez tous nos conseils à la lettre, vous devriez compléter votre mission haut la main ! Soyez attentifs aux détails, prévoyant et proactif, sans oublier une bonne dose de créativité, l’originalité a toujours aidé. Bref, pour devenir le meilleur dans votre catégorie, gardez tous ces éléments en tête et restez focus sur votre mission. Tout devrait bien se passer !